Savoir s’écouter

J’ai voulu partager cette réflexion sur « savoir dire non », car j’ai souvent remarqué que si nous ne  nous sentions pas bien autant physiquement que moralement, c’est que nous n’osions pas dire »non » à certaines situations. Nous ne prenons pas la liberté de dire « non » car au fond de nous, nous pensons que c’est de l’égoïsme. Ce texte n’engage  que moi. Je vous laisse méditer là-dessus. Bonne lecture.

Réaliser ses désirs

Qu’est ce que je veux vraiment dans ma vie ? De quoi ai-je besoin ? Nous avons tous des désirs . Nous voulons réaliser des actes comme faire des voyages, manger tel aliment, s’habiller de telle façon, profiter de tel loisir, nous voulons tel travail . Je pourrais vous donner beaucoup d’exemples concernant ce que nous voudrions dans notre vie . Réalisons-nous tous nos désirs ? Prenons-nous le temps de voir ce qui est important pour nous ?

Combien de fois avons-nous eu envie de réaliser un désir  que nous ressentions profondément en nous, un désir qui vibrait en nous, mais nous avons écouté cette petite voix qui s’est mise à nous dire « mais non, tu ne peux pas le faire, tu ne vas pas réussir, tu es trop jeune ou trop vieux, tu n’as pas le droit de, etc . Nous avons aussi écouté des conseils venant de l’extérieur , mais qui ne nous correspondaient pas et notre désir s’en est allé. Souvent , nous regrettons de ne pas avoir écouté la voix de notre cœur. C’est peut-être dommage ……..

Ecouter ses propres besoins

Et les besoins qu’en est-il? Arrivons-nous à satisfaire nos besoins. ? De quoi avons-nous besoin pour être bien? Et qu’est -ce qui nous empêche de les avoir?Notre famille, nos amis, la société ?
Et si nous ne les obtenons pas, comment nous sentons-nous dans notre corps ?
Il est important comme je vous le disais plus haut de nous écouter. Nous sommes seuls responsables de nos vies, nous sommes responsables de nos choix, de nos idées et si nous voulons avancer sereinement, choisissons ce que nous pensons être le mieux pour nous.

 Lorsque nous écoutons nos besoins avant ceux des autres, nous pouvons penser que c’est de l’égoïsme, car nous laissons émerger de notre conscience des croyances qui  nous ont été inculquées dans le passé, où l’on pouvait entendre qu’il fallait penser aux autres avant de se faire plaisir, avant de penser à soi, que si ce n’était pas le cas, nous étions des égoïstes. Et la culpabilité s’installe en nous.

Mais réfléchissons un peu, si nous voulons prendre soin de l’autre en étant mal , stressé, triste, angoissé, comment pouvons-nous lui apporter  tous les bienfaits dont il a besoin ? Pas facile.

 Bien sûr, il y a des situations délicates où nous n’avons pas d’autres choix que de nous occuper de l’autre personne, mais si ça dure et que nous sentons en nous une saturation,  il est temps de se repositionner pour se questionner, pour voir s’il n’y a pas d’autres solutions, car il y va de notre survie. En étant plus détendu, plus souriant , nous sommes plus dans l’écoute, dans l’empathie, dans la joie, dans la douceur, puisque nous, nous sommes bien, en paix et cette sérénité que nous ressentons aura un effet bénéfique sur l’autre personne. Nous pouvons aussi expliquer gentiment à la personne pourquoi nous n’acceptons plus ce qu’elle nous demande .

Savoir dire non

Souvent nous acceptons des invitations, un travail ou autre chose dont nous n’avons pas envie, mais nous acceptons simplement pour faire plaisir à l’autre, parce que nous pensons que nous n’avons pas le choix, que nous n’allons pas être aimé, que c’est  la seule solution pour avoir de l’argent, des amis, etc. Nous n’osons pas  dire NON.

Dire Non n’est pas facile. Nous préférons ne pas écouter cette partie de nous qui préférerait vivre autrement. Parfois lorsque nous acceptons ce que l’autre désire pour nous, sans nous  demander si cela que nous convient, nous le vivons mal, car nous ne sommes pas à notre place,  nous sommes passés à côté de nos besoins. Nous n’avons pas osez dire NON.

Osons dire NON pour souffler un peu, pour nous poser, pour expérimenter  ce  que nous voulons vivre,  même si nous faisons des erreurs, nous aurons appris de ces expériences et si nous en prenons conscience elles nous serviront pour avancer.

Autorisons-nous des échecs, des accidents de parcours car ils sont inévitables pour grandir et nous transformer ce qui est le but de notre vie. Nous sommes sur terre pour évoluer.  Quand nous prenons conscience de nos défaites, nous rebondissons ensuite vers quelque chose qui nous convient  mieux.  Au moins nous l’aurons fait en toute conscience et nous ne le regretterons pas .

Osons dire NON et notre vie s’améliorera

Texte de Francelyne Barreau.
Si vous souhaitez partager ce texte, merci de mettre le lien de mon site.
Si vous le désirez , vous pouvez me faire part de vos réflexions par rapport à ce texte . Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s