la respiration vu par Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

sky-114446__180

J’ai déjà parlé de la respiration, mais il y a tant à dire qu’il faudrait plusieurs chapitres pour en parler. J’aimerai partager avec vous ce que dis Omraam Mikhaël Aïvanhov sur la respiration.

Qui est Omraam Mikhaël Aïvanhov? « Omraam Mikhaël Aïvanhov se situe dans la lignée des grands Maîtres de l’humanité, et sa parenté spirituelle avec eux s’est manifesté travers les moindres actes de sa vie                                                                             .

Extrait de « Omraam Mikhaël Aïvanhov et le chemin de Lumière » de Louise-Marie Frénette – Éditions A.L.T.E.S.S.

th

Par la respiration, on peut capter dans l’air une quintessence très précieuse que les yogis indiens ont appelée le prâna. Le prâna est à la base de toutes les énergies du cosmos. C’est le matin au lever du soleil qu’il est le plus abondant. En faisant passer consciemment l’air par les narines, on met en marche certaines usines dans le corps qui commencent à travailler pour extraire cette quintessence. Une fois captée , cette quintessence commence à circuler le long des nerfs. Les yogis , les sages de l’Inde qui ont étudié le système nerveux ont compris que ce prâna si subtil circule comme le feu dans les ramifications nerveuses situées de part et d’autres de la colonne vertébrale. De même que le sang circule à travers les veines, les artères et les capillaires, de même ce fluide très subtil, le prâna, circule à travers le système nerveux. C’est une nourriture qui accroît la vitalité, l’équilibre, la lucidité.

La respiration a aussi une influence sur le fonctionnement du cerveau. C’est bien de lire, d’étudier, de méditer, mais il faut savoir que le fonctionnement du cerveau dépend du reste de l’organisme et en particuler des poumons. Bien sûr les poumons n’ont pas une action directe sur le cerveau, mais ils sont un facteur très important pour la purification du sang. Et lorsque le sang est pur, il irrigue le cerveau en déposant en lui les éléments qui facilitent le travail de compréhension, de méditation.

Habituez-vous à faire au cours de la journée quelques respirations profondes en plaçant la paume de la main gauche contre le plexus solaire, et la droite par-dessus la gauche. Pendant cet exercice vous devez sentir la dilatation et la contraction du diaphragme. La respiration agit sur la circulation et il importe pour tous les organes du corps que celle-ci se fasse dans les meilleurs condition .

Pendant les exercices de respiration, on doit laisser de côté tous les soucis de la vie quotidienne, n’admettre aucune dispersion, mais faire ce travail de toute sa pensée, de toute sa foi. La foi est un sentiment divin qui éveille en l’homme des forces insoupçonnées de pensée et d’action, c’est pourquoi elle est la base de toutes guérisons. Même si ce n’est pas elle qui produit la guérison, elle en est la condition essentielle.

Exrait du livre « LA RESPIRATION DIMENSION SPIRITUELLE ET APPLICATION PRATIQUE  »  »                                         Omraam Mikhaël Aïvanhov des éditions Prosveta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s